Vous êtes ici

Discordance du diagnostic radiologique et histologique de pneumopathie interstitielle commune : difficulté de la corrélation anatomoclinique

1.02
Average: 1 (1 vote)

Fibrose pulmonaire idiopathique

Le but de cette étude était de comparer les caractéristiques cliniques, radiologiques, et histologiques, de patients inclus dans un essai thérapeutique multicentrique sur la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI), en s’intéressant particulièrement aux discordances du diagnostic radiologique et histologique de pneumopathie interstitielle commune (PIC).

Les scanners thoraciques des patients atteints de FPI inclus dans les essais PANTHER-IPF, STEP-IPF, et ACE-IPF, ont été relues indépendamment deux radiologues, et les résultats comparés à ceux des biopsies pulmonaires. Parmi 539 patients ayant un scanner disponible pour l’analyse, 241 avaient eu une biopsie pulmonaire et ont fait l’objet de l’étude. Selon les recommandations internationales, l’aspect au scanner était classé en pneumopathie interstitielle commune (PIC, 42%), PIC possible (27%), ou incompatible avec une PIC (31%). Parmi les patients ayant un aspect de PIC au scanner, 97% avaient une histologie de PIC certaine ou probable (concordance), et 95% de ceux ayant un scanner incompatible avec une PIC avaient une histologie de PIC certaine ou probable (discordance). Les patients pour lesquels l’aspect était discordant étaient légèrement plus jeunes et moins souvent fumeurs que ceux pour lesquels l’aspect était concordant, sans différence de survie.

Tableau : correspondances anatomo-radiologiques.

Cette étude est importante à plusieurs titres. Elle confirme si besoin était qu’un aspect de PIC au scanner prédit avec une excellente valeur prédictive positive la présence d’un aspect de PIC certaine ou probable en histologie, dispensant alors de la biopsie (qui n’était pas indispensable dans ces cas). Elle montre également qu’une proportion très importante de patients ayant un aspect au scanner incompatible avec une PIC ont en fait une authentique FPI possible avec un aspect de PIC certaine en biopsie ; cette conclusion doit toutefois être nuancée car dans cette étude tous les patients avaient été inclus dans un des trois essais sur la FPI, et les patients chez lesquels les cliniciens n’avaient pas retenu un diagnostic de FPI après discussion multidisciplinaire locale n’étaient pas adressé pour les essais et ne pouvaient donc pas être inclus dans cette étude. Il en résulte un biais majeur de sélection dans cette étude de corrélation anatomie-radiologique (absence de cas avec un scanner « incompatible avec une PIC » et une biopsie montrant un aspect autre que celui de PIC). Ce biais est identifié et bien reconnu par les auteurs. Néanmoins, ils concluent à juste titre que le terme « aspect au scanner incompatible avec une PIC » est trompeur et devrait être révisé.

Reference

Radiologic-pathologic discordance in biopsy-proven usual interstitial pneumonia.

Yagihashi K, Huckleberry J, Colby TV, Tazelaar HD, Zach J, Sundaram B, Pipavath S, Schwarz MI, Lynch DA; Idiopathic Pulmonary Fibrosis Clinical Research Network (IPFnet).
Eur Respir J. 2016 Feb 25. pii: ERJ-01680-2015. doi: 10.1183/13993003.01680-2015. [Epub ahead of print]

PMID: 26917616

Auteur

Vincent Cottin